Top Local Places

Namur-Lafayette Jumelage

Avenue du Bourgmestre Jean Materne 168, Namur, Belgium
Nonprofit Organization
advertisement

Description

ad

Notre association anime les relations entre les citoyens des Villes de Namur et Lafayette (USA-LA) dans le cadre du jumelage entre les deux entités. La Louisiane a décidé en 1968 d’assurer la survie de son héritage francophone et de relancer l’usage du français dans les familles et les écoles.

C’est ainsi que le CODOFIL (Conseil pour le développement du français en Louisiane) vit le jour à Lafayette, capitale de l’Acadiana, c’est-à-dire la partie francophone du sud de la Louisiane. Et très vite le Codofil lança un appel à plusieurs pays francophones pour qu’ils envoient des enseignants. La France, mais aussi le Québec, la Suisse et la Belgique répondirent présents.

Antoine Humblet, le Ministre belge de l’Education nationale de l’époque était namurois, de même que Mariette Delahaut, première directrice des professeurs belges en Louisiane. Rien d’étonnant dès lors à ce que des liens particuliers se nouent entre Lafayette et la future capitale de la Wallonie.

Dès 1977, une première délégation de la Commission communale de la jeunesse de Namur, avec Luc Arnould en ses rangs, était à pied d’œuvre pour jeter les bases d’une Charte d’amitié entre Namur et Lafayette signée le 4 juillet 1979 entre le Bourgmestre Louis Namèche et le Maire de Lafayette Kenneth Bowen.

Des échanges réguliers ont ensuite eu lieu (visites officielles, groupes sportifs, folkloriques, amis de la Louisiane,…) sous l’égide et l’impulsion de l’Echevin de la Culture et du Tourisme, Francis Laloux et de Armand Burnonville.


Philippe Gustin, parti en Louisiane pour enseigner le français, a œuvré comme directeur du Codofil et prolonge cette action au Centre International de Lafayette, dans des stratégies de développement économique en agissant sur la scène internationale par le biais de réseaux internationaux.

Recommended Before and After transformation